Accueil du site > Nos Réalisations > Filière Pêche Aquaculture > Étude de faisabilité de micro projets évolutifs d’ateliers de transformation (...)

Étude de faisabilité de micro projets évolutifs d’ateliers de transformation des produits d’aquaculture et de la pêche


Objectifs

Cette étude poursuivie au PARM avait pour objectif de définir les conditions technico-économiques d’implantation d’un atelier de transformation des produits de la mer en Martinique, polyvalent, évolutif et de petite capacité de production.
Deux orientations essentielles ont été prises en compte au regard du potentiel de production et de l’étude de marché réalisée en 2004 :

- La première transformation et la fabrication de produits élaborés

- La vente en directe des produits et la distribution en GMS

Méthodologie

A l’appui d’une partenariat avec la filière, l’étude a été conduite en trois étapes clés :
1-  Elaboration d’une des charges permettant la définition de l’atelier de transformation des produits de la pêche et de l’aquaculture : prise en compte des données relevant de l’étude menée par le PARM « Opportunités de développement des produits transformés issus de la pêche et d l’aquaculture » notamment en ce qui concerne les capacités de production des filières et l’identification des espèces en capacité de surproduction (sur le marché du frais) ainsi que celles nécessitant une valorisation par la transformation.
2- Conception d’un atelier : dimensionnement, définition des équipements, organisation des zones de travail, spécifications techniques des locaux pour deux capacités potentielles de production définies au regard des hypothèses basses de la production annuelle des filières prévues en 2007 :

-  L’une de 100 tonnes pouvant évoluer à 150 tonnes par an correspondant au concept de micro atelier pour la pêche et l’aquaculture, pouvant être à terme dupliqué sur plusieurs sites en Martinique,

-  L’autre plus importante, de 500 tonnes par an, afin de mieux appréhender l’évolution des potentiels de production des filières pêche et aquaculture.

3-  Etude des coûts d’exploitation de l’atelier dans les deux situations : 100t/an et 500t/an visant à définir une capacité « optimale » pour la rentabilité de l’activité.

Synthèse de Résultats obtenus ou avancées du Projet


- Définition des activités de l’atelier  : typologie et volume des produits finis, emballages, contraintes

- Définition des équipements de production : typologie et chiffrage des équipements, mode de fonctionnement de l’atelier,

- Etude des coûts d’exploitation  : compte de résultat prévisionnel, détermination du coût d’achat du poisson "entrée atelier" assurant l’équilibre de l’activité.

- Définition des locaux  : définition technique des zones de travail, schéma d’agencement, flux…

Une capacité optimale de production a été proposée à 150 t/ an avec un coût d’achat du poisson "entrée atelier" voisin de 7,20 €/kg.

 



Retombées économiques potentielles

Création d’outils permettant le développement des filières par l’intégration de la production et de la transformation.
Création à court terme d’activités de transformation des productions dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture en Martinique

 



Contact pour plus d’informations

Sandra ADENET
Responsable Recherche et Développement

Tél. : 0596 42 12 78
E-mail : infos@parm.asso.fr




Télécharger au format PDF

 
PARM Pôle Agroalimentaire Régional de Martinique Impasse Petit-Morne - N°375
97232 Lamentin
Tél : 05 96 42 12 78 / Fax : 05 96 42 12 92
E-mail : infos@parm.asso.fr